persévérance


persévérance

persévérance [ pɛrseverɑ̃s ] n. f.
• 1160 « continuité d'un état de choses »; lat. perseverantia
Action de persévérer, qualité, conduite d'une personne qui persévère. constance, entêtement, insistance, obstination, opiniâtreté, 1. patience, ténacité, volonté. Il faut de la persévérance pour réussir. Travailler avec persévérance. Persévérance dans la lutte, dans la recherche. acharnement. « Il en conçut le légitime orgueil d'un monsieur qui a su, par sa persévérance [...] , atteindre le but qu'il a laborieusement visé » (Courteline)(cf. Esprit de suite, suite dans les idées).
Relig. Catéchisme de persévérance, dont les enfants catholiques suivent l'enseignement, après leur communion solennelle.
⊗ CONTR. Abandon, abjuration, caprice, changement, désistement, inconstance, versatilité.

persévérance nom féminin (latin perseverantia) Action de persévérer : La persévérance dans une erreur. Qualité de quelqu'un qui persévère dans ce qu'il a entrepris : Faire preuve de persévérance dans son travail.persévérance (citations) nom féminin (latin perseverantia) Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 Tout amuse quand on y met de la persévérance : l'homme qui apprendrait par cœur un dictionnaire finirait par y trouver du plaisir. Correspondance, à Mlle Leroyer de Chantepie, 1858 persévérance (synonymes) nom féminin (latin perseverantia) Action de persévérer
Synonymes :
- continuité
Contraires :
Qualité de quelqu'un qui persévère dans ce qu'il a entrepris
Synonymes :
- opiniâtreté
- ténacité
Contraires :
- instabilité
- légèreté
- variabilité
- versatilité

persévérance
n. f. Constance dans l'effort, dans l'action; qualité d'une personne persévérante.

С небольшой задержкой проверим, не скрыл ли videopotok свой iframe setTimeout(function() { if(document.getElementById("adv_kod_frame").hidden) document.getElementById("video-banner-close-btn").hidden = true; }, 500); } } if (window.addEventListener) { window.addEventListener("message", postMessageReceive); } else { window.attachEvent("onmessage", postMessageReceive); } })();
⇒PERSÉVÉRANCE, subst. fém.
A. —[À propos d'une pers. ou d'un groupe de pers.]
1. [Corresp. à persévérer A 1]
a) Action de persévérer; résultat de cette action. Superstitieux comme la plupart des hommes dont le chemin est à faire et qui sont plus ou moins fatalistes, il voulut voir dans son bonheur une récompense du ciel pour sa persévérance à rester dans le bon chemin (BALZAC, Goriot, 1835, p.182). Chaque nouvel affront, porteur d'une souffrance, Était un aliment à ma persévérance (PONSARD, Lucrèce, 1843, I, 3, p.19). On n'obtient rien de bien sans une longue persévérance, sans pousser longtemps dans le même sens son effort (GIDE, Journal, 1929, p.944):
1. ... ce qui me surprend, c'est le fait, unique, je crois, dans l'histoire de l'Église, de votre fidélité, de votre persévérance dans l'esprit de votre vocation, malgré l'abandon où vous avez été laissé pendant quatorze ans.
BILLY, Introïbo, 1939, p.201.
b) Qualité de celui/celle qui persévère. Synon. constance, obstination, patience, ténacité. La beauté, la vigueur des platanes et des cèdres, dont ces maisons sont précédées ou environnées, attestent les soins, la persévérance que ces créations ont exigés (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.312). Ça vraiment on peut pas dire qu'elle ait jamais manqué de courage ni de persévérance!... ni d'abnégation... Pas un seul jour! Pour rapproprier cette vieille turne elle a réussi des prodiges! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.580). V. agriculture ex. 5, attendre ex. 24, coïncider ex. 7:
2. ... elle m'affirma (...) que je l'avais séduite, captée, déshonorée, avec un rare machiavélisme, une habileté consommée, une persévérance de mathématicien, et des ruses d'Apache.
MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Verrou, 1882, p.817.
SYNT. Persévérance acharnée, admirable, généreuse, incroyable, inébranlable, infatigable, inflexible, invincible, louable, opiniâtre, tenace; attendre, chercher, poursuivre avec persévérance; avoir, montrer de la persévérance; mettre de la persévérance à faire qqc. ou dans qqc.; louer qqn, être récompensé de sa persévérance.
[Avec compl. prép. de et p.méton. du déterminé] Wassermann (...) chez qui il loue la minutie et la persévérance du travail artistique plutôt que l'inspiration proprement dite (DU BOS, Journal, 1925, p.283).
P. anal. [À propos d'un animal] La persévérance indomptable des fourmis (MICHELET, Insecte, 1857, p.389).
2. [Corresp. à persévérer A 2; gén. avec compl. prép. dans] Rare. Fait de persister, de continuer sans effort particulier dans une voie, dans une manière d'être. Synon. persistance. La voie bonne et droite est de servir Jahvé de tout son coeur. De grands biens seront la récompense de ce service véritable, tandis que la ruine du peuple et du roi sera le châtiment de la persévérance dans le mal (Théol. cath. t.4, 1 1920, p.970).
3. [Corresp. à persévérer A 3; sans compl. prép.] THÉOL. Constance dans la fidélité au Christ et à la vertu chrétienne. Ne savons-nous pas que peu à peu tout s'en va, tout nous échappe, hormis les affections éternelles? M. Bories nous le disait hier fort éloquemment dans son sermon de persévérance aux enfants de la première communion (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1835, p.71). Pour obtenir le don de persévérance, il résolut de faire un pélerinage à la Sainte Vierge (FLAUB., Bouvard, t.2, 1880, p.118). V. inviter I B 1 a ex. de Billy:
3. Mauriac, avec cette profondeur dans l'équité qui progresse en lui à chaque livre, nous montre cette conversion [la conversion de Racine] comme des plus véritables parce que comportant les deux éléments à ses yeux essentiels à la conversion authentique: la persévérance [it. ds le texte], et le parti pris contre soi-même.
DU BOS, Journal, 1928, p.73.
Persévérance finale ou absol. persévérance. Constance dans la foi jusqu'à la mort; grâce du dernier moment. Cette déclaration ou lettre de M. le Maître aux religieuses, pour implorer d'elles tout simplement le secours de leurs prières et leur intercession près de Dieu en vue de sa conversion vraie et de sa persévérance (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.2, 1842, p.235). Que Dieu vous reçoive au nombre de ses élus, qu'il vous accorde la persévérance finale (HUYSMANS, Oblat, t.2, 1903, p.36).
P. méton. Une nuit d'été, dit-il [un ange], comme je descendais du ciel pour distribuer des consolations, des persévérances et de bonnes morts à diverses personnes pieuses du quartier de l'Étoile (A. FRANCE, Révolte anges, 1914, p.116).
Catéchisme de persévérance. Catéchisme que l'on suit après la communion solennelle. Cécile avait, en effet le coeur et le cerveau d'une gamine de seize ans, qui veut juger la vie, et dont toute l'expérience, tous les points d'appui, sont ce peu de chose qu'elle a pu glaner, le dimanche, au catéchisme de persévérance (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p.281). V. enduit C ex. de Taine. P. ell. Les filles allaient à la persévérance de Saint-Sulpice (DUPANLOUP, Journal, 1876, p.4).
P. méton. Groupe d'enfants, d'adolescents qui reçoivent cette instruction. L'archevêque l'ayant appelé [un abbé] à d'autres fonctions et l'ayant remplacé par un autre directeur, le catéchisme de persévérance se révoltait (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p.69).
B. —[À propos d'une chose] Fait de continuer, de durer. On profitera de la persévérance d'un vent pour refaire chaque expérience en carguant toutes les voiles actives (MAIZIÈRE, Nouv. archit. nav., 1853, p.74). Il y a trois sortes de monotonie dans la voix: la persévérance dans la même modulation, la ressemblance dans les chutes finales, la répétition fréquente des mêmes inflexions (BUSSY, Art dram., 1866, p.258):
4. ... il faudrait accorder la nature et la fortune, si souvent contraires dans leurs libéralités. À la solution de ce problème est attachée la prospérité du monde. —On ne saurait nier toutefois la persévérance des mêmes vertus dans un petit nombre d'illustres familles.
OZANAM, Philos. Dante, 1838, p.182.
P. méton. Jaensch a entrepris une véritable étude expérimentale de cette cohérence du moi. À partir de certaines persévérances de la perception comme l'image éidétique, où le représenté est vécu comme s'il était effectivement perçu, il a étudié les solidarités fonctionnelles (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.584).
REM. Persévéramment, adv. [Corresp.à supra A 1 b] Avec persévérance. Celui-là [des deux sultans] l'emportera qui aura été le mieux et le plus persévéramment soutenu par les tribus marocaines (JAURÈS, Paix menacée, 1914, p.38). Aux moindres moments passés à parler avec elle de choses même insignifiantes, je sentais maintenant qu'était ajoutée, amalgamée une volupté qui alors n'avait, il est vrai, pas été perçue par moi, mais était déjà cause que, ces moments-là, je les avais toujours si persévéramment recherchés et à l'exclusion de tout le reste (PROUST, Fugit., 1922, p.493).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694 et 1718: persevérance; dep. 1740: -sé-. Étymol. et Hist.1. Ca 1175 «continuité d'un état de chose» (BENOIT, Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 8610); 2. ca 1225 «qualité de celui qui demeure ferme dans une résolution» (GAUTIER DE COINCI, Miracles de Nostre Dame, II, Mir. 25, 284, éd. V. F. Koenig, t.4, p.255); 3. XIIIes. «qualité morale qui consiste à poursuivre une tâche» ici personnification de Perseverance (RAOUL DE HOUDENC, La Voie de Paradis, éd. P. Lebesgue, 283); 4. 1559 «action de persévérer» (AMYOT, Marius, 8 ds LITTRÉ). Empr. au lat. perseverantia «constance, persistance». Fréq. abs. littér.:477. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 976, b) 793; XXes.: a) 360, b) 553.

persévérance [pɛʀseveʀɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1160, « continuité d'un état de choses »; lat. perseverantia, de perseverans, de perseverare. → Persévérer.
1 Vx. Action de persister; résultat de cette action (en parlant d'un état de choses). Continuité, maintenance, persistance. || La persévérance des arbres (cit. 15) toujours verts. || Persévérance d'une vertu (→ Dont, cit. 8).
2 Mod. (Personnes). Action de persévérer; résultat de cette action; qualité, conduite d'une personne qui persévère. Constance, courage, énergie, entêtement, fermeté, fidélité, insistance, obstination, opiniâtreté (cit. 6), patience, ténacité, volonté. || Persévérance dans un effort (→ Dignité, cit. 6), dans la lutte. Acharnement. || Il faut de la persévérance pour réussir (→ Diplomate, cit. 1). || Patience et persévérance peuvent beaucoup (→ Chance, cit. 2). || Une indomptable (cit. 6) persévérance. || Avoir de la persévérance. Suite (de l'esprit de suite, de la suite dans les idées).aussi Creuser son sillon comme un bœuf; aller contre vents et marées. || Vous y parviendrez avec de la persévérance (→ Petit à petit l'oiseau fait son nid). || Travailler avec persévérance (cf. Pas à pas).
1 La persévérance n'est digne ni de blâme, ni de louange, parce qu'elle n'est que la durée des goûts et des sentiments, qu'on ne s'ôte et qu'on ne se donne point.
La Rochefoucauld, Maximes, 177.
2 La persévérance est au courage ce que la roue est au levier; c'est le renouvellement perpétuel du point d'appui.
Hugo, les Travailleurs de la mer, II, II, IV.
3 Il en conçut le légitime orgueil d'un monsieur qui a su, par sa persévérance, son opiniâtreté au-dessus de tout éloge, atteindre le but qu'il a laborieusement visé.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, Ve tableau. I.
4 Il se rendit compte de ce qui, avec l'indiscrète persévérance (l'insistance, l'humilité, la patience, l'opiniâtreté, la violence, l'exigence) des pauvres, le sollicitait, comme un mendiant dont on prend tout à coup conscience qu'il vous suit en psalmodiant depuis déjà un long moment.
Claude Simon, le Palace, p. 76.
Relig. || Catéchisme de persévérance, dont les enfants catholiques suivent l'enseignement, après leur communion solennelle, pour faire leur renouvellement.
CONTR. Abandon, abjuration, caprice, changement, désistement, inconstance, versatilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Perseverance — may refer to: Perseverance (solitaire), a card game Perseverance (born 1977), American fighter Brock Lesnar Perseverance (steam locomotive) Perseverance was the name of the steam boat built by John Fitch and successfully demonstrated in 1787 on… …   Wikipedia

  • perseverance — Perseverance. s. f. Qualité de celuy qui persevere. Perseverance dans le travail. cela demande une grande perseverance. c est une perseverance loüable. il a obtenu cet employ par sa longue perseverance. une grande perseverance dans l oraison,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Perseverance — Студийный альбом …   Википедия

  • Perseverance — Per se*ver ance, n. [F. pers[ e]v[ e]rance, L. perseverantia.] 1. The act of persevering; persistence in anything undertaken; continued pursuit or prosecution of any business, or enterprise begun. The king becoming graces . . . perseverance,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • perseverance — (n.) mid 14c., from Fr. persévérance (12c.), from L. perseverantia, from perseverantem, from perseverare (see PERSEVERE (Cf. persevere)) …   Etymology dictionary

  • perseverance — I noun application, backbone, constancy, continuance, continuation, determination, devotion, diligence, doggedness, endurance, firmness of purpose, indefatigableness, industry, intransigency, obduracy, obduration, obstinacy, patience, persistence …   Law dictionary

  • perseverance — [n] diligence, hard work backbone*, constancy, continuance, cool, dedication, determination, doggedness, drive, endurance, grit*, guts*, immovability, indefatigability, moxie*, persistence, pertinacity, pluck*, prolonging, purposefulness,… …   New thesaurus

  • perseverance — Perseverance, Pertinacia, Patientia, Perseuerantia, Permansio …   Thresor de la langue françoyse

  • perseverance — [pʉr΄sə vir′əns] n. [OFr < L perseverantia < perseverans, prp. of perseverare: see PERSEVERATE] 1. the act of persevering; continued, patient effort 2. the quality of one who perseveres; persistence 3. in Calvinism, the continuance in grace …   English World dictionary

  • persévérance — (pèr sé vé ran s ) s. f. Qualité de celui qui persévère. •   La persévérance n est digne ni de blâme ni de louange, parce qu elle n est que la durée des goûts et des sentiments qu on ne s ôte et qu on ne se donne point, LA ROCHEFOUC. Max. 177.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.